Le Chef - 275 - Avril 2017

Francis Luzin © Kasia Kozinski/Myphotoagency.com

Hommage aux Résidents de la République !


Le 7 mai prochain, la France s’apprête à désigner le 11e Président de la Ve République. Un changement est forcément attendu puisque le Président sortant a décidé de ne pas se représenter. Le changement… Tous les cinq (avant sept) ans, les postulants au Palais de l’Élysée promettent un avenir « meilleur », un futur « où tout deviendra possible » et même un monde « plus juste ». Vraiment ?

Durant ce quinquennat, les professionnels des métiers de bouche n’ont pas forcément vu ce fameux « changement ». Les hommes changent, les contraintes administratives et financières n’ont pas vraiment été allégées et c’est un euphémisme. Mais, à l’heure du bilan, il faut tout de même souligner le travail de M. Fabius, Ministre des Affaires Étrangères et du Développement International (2012-2016), qui a œuvré pour valoriser notre gastronomie française sur notre territoire et à l’étranger.
L’opération Goût de France/Good France, devenue une manifestation mondiale avec près de 2 000 restaurants mobilisés, en est l’une des preuves.

Enfin, après un scrutin présidentiel, il y a ceux qui partent… et ceux qui restent ! Dans les sous-sols du Château trône depuis 20 ans déjà un homme de l’ombre devenu l’une des plus belles lumières de notre patrimoine gastronomique. Guillaume Gomez est de ceux qui s’apprêtent à vivre un nouveau changement avec une certaine habitude puisqu’il va travailler pour un quatrième Président différent. Généreux, altruiste et engagé pour son pays : le chef de l’Élysée est une personnalité à part qui résiste au temps politique.

Durant ce beau moment de partage vécu dans les entrailles de l’Élysée, Guillaume Gomez nous a expliqué toute la complexité de son quotidien : « La difficulté de la fonction par rapport à un chef de cuisine « traditionnel » est que les personnes qui mangent ici ne viennent pas déguster la cuisine de Guillaume Gomez mais viennent parce qu’elles sont reçues par le Président. Il faut donc toujours se remettre en question et s’adapter sans cesse à l’actualité et aux contraintes techniques, humaines et économiques. »

De Guillaume Gomez à Thierry Charrier en passant par Denis Rippa, Gilles Poyac et toutes les équipes, ils servent la République avec un talent constamment mis au service de nos institutions. À tous les cuisiniers de la République, sachez-le : vous êtes la fierté de la France.

Francis Luzin


Se connecter

>> Accès abonnés :

Mot de passe oublié ?

>> Inscription :

Sélectionnez votre installateur de cuisine professionnel